Home Société Yennayer 2970-2020 Voeux du CMA
Yennayer 2970-2020 Voeux du CMA

Yennayer 2970-2020 Voeux du CMA

0

A chaque début de nouvelle année amazighe, un rapide regard sur l’année qui vient de s’écouler nous rappelle la répétition des actes de négation de notre identité, le racisme, la haine, les violences, la prison, l’exil forcé, la mort et la poursuite implacable du processus de destruction de tout ce qui représente l’amazighité dans tous les pays de Tamazgha.

Les Amazighs font face à des politiques de type colonialiste qui se traduisent par des spoliations de leurs terres ancestrales, de leurs ressources et de leurs territoires, la détention arbitraire comme au Maroc pour les prisonniers Rifains et en Algérie pour les porteurs du drapeau Amazigh, la mort pour le militant des droits des At-Mzab Kamel-Eddine Fekhar, l’interdiction de prénoms Amazighs en Tunisie, les menaces de la guerre sans fin en Libye et les multiples périls qui guettent le peuple Kel-Tamasheq.

Le seul point positif à relever mais il est d’une importance capitale, est le constat de la renaissance de l’amazighité et la détermination des Amazighs à résister aux défis qui menacent leurs droits à leur langue, à leur culture, à leur terre, à leurs territoires, à leur liberté, à leur dignité et à leur vie.

Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) rend un vibrant hommage à toutes celles et à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, luttent et contribuent à l’épanouissement de nos libertés et de nos droits et qui en payent parfois le prix le plus lourd.

Conformément à sa mission, le CMA poursuivra sans relâche son travail d’information et de
sensibilisation des instances internationales afin d’obliger les gouvernements panarabistes qui se sont imposés dans nos pays, à mettre un terme au racisme et aux violences d’Etat contre les Amazighs.

Par ailleurs, le CMA rappelle que les frontières administratives qui traversent Tamazgha (nord de l’Afrique), sont des frontières coloniales et exige par conséquent l’ouverture de la frontière terrestre entre l’Algérie et le Maroc et l’abolition des visas et de toute forme d’entrave à la liberté de circulation dans cette région.

Suite aux demandes répétées du mouvement amazigh en Algérie appuyées par le Congrès Mondial Amazigh, Yennayer, le Jour de l’An Amazigh a été officiellement reconnu en 2018, comme « jour de fête nationale ». Le CMA réclame instamment le même statut pour Yennayer dans tous les pays de Tamazgha.

Au niveau international, le CMA réaffirme que le dialogue international ne doit en aucun cas rester le monopole des Etats, excluant les peuples. En conséquence, le CMA continuera de demander avec insistance une représentation officielle des peuples autochtones et sans Etat au sein de l’Organisation des Nations Unies.

Pour porter ces ambitions fortes et poursuivre nos combats pour la concrétisation de nos idéaux, le Congrès Mondial Amazigh souhaite à toutes et à tous une bonne santé, une forte volonté, beaucoup de courage et de détermination pour faire de la nouvelle année 2970/2020, une année riche en nouvelles victoires pour la reconquête pleine et entière des droits, des libertés et de la dignité des Amazighs.

Aseggas amimun, ameggaz, yeh’lan, ighudan, ifulkin… Happy new year, Bonne année !

Paris, 1/01/2970 – 12/01/2020
Le Bureau et le Conseil Fédéral du CMA.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.